Les Groupements de Créateurs permettent à toute personne de développer sa propre activité :
association, entreprise, emploi... en savoir plus sur la démarche Groupement de Créateurs
Votre actualité

Jalila : "Bien se connaître, c’est très important pour savoir ce que l’on veut faire dans le futur"

Comment votre projet est-il né ?

Mon projet d’association est né d’une expérience personnelle : quand on est arrivé en France avec ma famille, on ne connaissait pas bien la langue et on a eu beaucoup de difficultés à faire des démarches administratives. Je me suis donc dit qu’il y avait plein de personnes en France, originaires de pays étrangers, qui avaient vraiment besoin d’aide. C’est devenu l’objectif de mon association : les accompagner et les orienter dans leurs démarches administratives, en Préfecture, à la CAF, en recherche de logement, de formation ou autre

Que vous a apporté l'accompagnement des Groupements de Créateurs ?

J’ai d’abord été accompagnée en phase d’émergence de projet par un animateur du Groupement de Créateurs de la Mayenne. On a beaucoup travaillé sur moi, mon avenir, ce que j’avais vraiment envie de faire de ma vie, à partir de tests et d’exercices qui m’ont aidée à mieux me connaitre. Bien se connaitre, c’est très important pour savoir ce que l’on veut faire dans le futur.
C’est pendant cette phase que j’ai eu l’idée de créer mon association et que j’ai pris confiance en moi. Avant, le fait de parler, communiquer avec quelqu’un, m’ouvrir aux autres, je trouvais cela très compliqué. Mais avec l’animateur, c’était plus facile de parler. Il a réussi à me mettre à l’aise et à m’aider à savoir ce que je voulais faire, et ça, c’est vraiment la base de tout.
Ensuite, je me suis portée candidate à la formation au DUCA (Diplôme d’Université de Créateur d’Activité) . C’est la toute première formation que j’ai suivie en France. Elle m’a aidée à rencontrer des nouvelles personnes et à parler encore mieux le français. C’était déjà un grand pas ! C’est une formation qui dure 6 mois avec des cours en marketing, économie, informatique, publicité, etc… La construction d’un projet est assez compliquée, mais avec ces matières-là, on arrive doucement à construire le nôtre sur des bases solides.

Qu’avez-vous fait après l’accompagnement du Groupement de Créateurs ?

J’ai fait une mission de Service Civique en lien avec le cinéma. C’était une expérience magnifique d’aller dans les écoles, les lycées et les collèges et de montrer des films de société qui évoquent des thématiques comme le racisme, les religions, les guerres… Après les projections, on parlait avec les jeunes pour voir ce qu’ils en pensaient. L’objectif, c’était de leur faire connaitre ce qui se passe dans le monde. Après cette mission, j’ai obtenu un contrat d’AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire), dans un centre pour enfants handicapés, puis un contrat d’insertion pour l’emploi dans une école maternelle. Parallèlement, je me suis aussi inscrite en DAEU (Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires) pour deux ans. C’est un diplôme de niveau Bac qui permet notamment d’entrer à l’université. Même si je n’en ai pas besoin aujourd’hui pour travailler, c’est un diplôme très important pour l’avenir.

Comment envisagez-vous la suite ?

Mon contrat d’AVS est renouvelé pour l’an prochain et en parallèle, je finirai mon DAEU. Ensuite, j’aimerais poursuivre des études d’infirmière ou d’assistante sociale, quelque chose qui se rapporte à mon projet d’aider les personnes, car j’ai toujours mon association en tête. Pour le moment, mon activité n’est pas encore officielle, mais je l’ai déjà mise en place dans mon quotidien grâce à ma mère, qui me met parfois en contact avec des personnes qui ont besoin d’être accompagnées dans leurs démarches administratives. Donc, dès que je peux, je les aide avec plaisir !

Selon vous, est-ce que les jeunes de moins de 25 ans peuvent vraiment entreprendre ?

Bien sûr que les jeunes de moins de 25 ans ont la possibilité de monter des projets d’entreprise ! Par exemple, les collègues qui étaient avec moi en DUCA sont en train de réaliser leurs projets et ils ont moins de 25 ans. Je pense par exemple à un magasin de prêt-à-porter ou un autre de jeux vidéo. Donc, avec un accompagnement comme celui du Groupement de Créateurs et la formation DUCA, on peut tous créer sa propre entreprise.

Si vous aviez un conseil à donner à des jeunes qui veulent créer, vous leur diriez quoi ?

Le conseil que je donne à tous les jeunes qui veulent créer, quel que soit leur projet, c’est d’avancer, de le faire et d’y croire, même si c’est difficile. Parce qu’après la pluie, il y a toujours le soleil ! 


Pour contacter le Groupement de Créateurs de la Mayenne


Qui contacter ?

Marie-Noëlle VOISIN 
Tél. 02.43.56.00.12
Mail : 
marie-noelle.voisin@ml53.fr

Manuela GALISSON  
Tél. : 
02.43.56.00.12 
Mail : 
manuela.galisson@ml53.fr

Mission Locale de La Mayenne
9 rue de Cheverus, 53000 Laval

 


Publié le 27/11/2018

Retour

Association Nationale des Groupements de Créateurs
462, rue Benjamin Delessert
77550 MOISSY CRAMAYEL
tél : 01 64 13 82 79
courriel : info@groupement-de-createurs.fr
Mentions légales | Création site