Les Groupements de Créateurs permettent à toute personne de développer sa propre activité :
association, entreprise, emploi... en savoir plus sur la démarche Groupement de Créateurs
Votre actualité

Rencontre avec Christian Bourret, responsable du DUCA au sein de l'IUT de Marne-la-Vallée

Rencontre avec Christian Bourret, responsable de la formation DUCA à l'IUT de Marne-la-Vallée, en partenariat avec les Groupements de Créateurs du Val de Marne, de Paris et de Marne-la-Vallée / Val-Maubuée. Il est également Maître de Conférences en sciences de l’information et de la communication à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée

Pourquoi l’Université de Marne-la-Vallée, par le biais de son IUT, s’est-elle impliquée dans la démarche Groupement de Créateurs ?
La mise en place du Groupement de Créateurs du Val de Marne en 2006 est née grâce au soutien du Maire de la Ville du Perreux-sur-Marne, Gilles Carrez, d’aider les jeunes qui peinaient à trouver leur place dans l’emploi, en s’appuyant sur un projet développé par la Mission Locale du territoire. Le directeur de la Mission Locale des Bords de Marne, Moncef Jendoubi, avait en effet été sensibilisé par l’Association Nationale des Groupements de Créateurs (ANGC) à la démarche Groupement de Créateurs mise en place par la Mission Locale de Sénart et par l’IUT Sénart-Fontainebleau.
Moncef Jendoubi et moi-même avons alors très vite organisé une réunion de travail pour envisager la mise en place d’un Groupement de Créateurs, se décomposant en une première phase d’émergence réalisée par la Mission Locale et une deuxième phase de formation DUCA (Diplôme d’Université de Créateur d’Activité) au sein d’une Université. Cela supposait que l’Université de Marne-la-Vallée crée un nouveau diplôme, devant être voté par son Conseil d’Administration et son Conseil des Etudes et de la Vie Etudiante (CEVU).
Daniel Laurent, fondateur de l’Université de Marne-la-Vallée, a accueilli très favorablement le projet. L’Université de Marne-la-Vallée, notamment sa composante IUT, avait justement le souhait d’intégrer une dimension sociale à ses missions et de s’ouvrir à un nouveau type de public, à condition de pouvoir s’appuyer sur les acteurs du champ de l’insertion sociale et professionnelle du territoire.
Le processus de création du DUCA s’est déroulé d’autant plus facilement, et je tiens à le souligner, que nous avons bénéficié du soutien de l’Université Paris 12 via l’IUT Sénart-Fontainebleau. L’IUT a partagé son expérience positive, nous a transmis la maquette des enseignements du DUCA et a généreusement répondu à toutes les questions que nous nous posions. Le fait que le Conseil Régional d’Ile-de-France soutienne l’initiative a également été essentiel pour convaincre l’Université de se lancer dans ce dispositif partenarial.
C’est ainsi que l’Université de Marne-la-Vallée a accueilli sur les bancs de son IUT une première promotion de 20 stagiaires DUCA en 2006, dans le cadre du Groupement de Créateurs du Val de Marne porté par la Mission Locale des Bords de Marne. Depuis, trois autres promotions ont été accueillies, en 2008, 2010 et 2012. Ce sont ainsi 86 jeunes peu qualifiés, dont près de la moitié a obtenu le diplôme, qui ont eu accès à cette formation accessible sans le Bac.
Je tiens à souligner le soutien constant à ce projet de Gilles Roussel, devenu depuis Président de l’Université Paris Est Marne-la-Vallée et de l’IUT de Marne-la-Vallée, aujourd’hui dirigé par Jacques Désarménien.

Quels sont les partenaires de la formation DUCA aujourd’hui ?
Dans le cadre du Groupement de Créateurs du Val de Marne, nous sommes en partenariat avec la Mission Locale des Bords de Marne et l’Adil BGE.
Quelques années après, en 2009, un deuxième partenariat s’est noué avec un nouveau Groupement de Créateurs, le Groupement de Créateurs de Paris porté par une structure créée ad hoc, avec lequel trois promotions ont déjà été réalisées, représentant 57 stagiaires. Puis un troisième partenariat a été mis en place en 2011 avec le Groupement de Créateurs de Marne-la-Vallée / Val Maubuée porté par la Mission Locale de Marne-la-Vallée / Val-Maubuée, dont 15 jeunes sont actuellement en cours de formation DUCA. La BGE PaRIF est l’opérateur technique à la création d’activité de ces deux Groupements de Créateurs.
C’est la première fois qu’il y a un partenariat à trois acteurs sur un diplôme d’université, avec des enseignements dispensés par des intervenants non choisis par l’Université (ndlr : les professionnels des Missions Locales et des Boutiques de gestion dispensent des cours aux côtés des enseignants de l’Université). La réussite du dispositif repose en grande partie sur la qualité du partenariat. Sans lien avec les acteurs de terrain que sont les Missions Locales et les Boutiques de Gestion, l’Université de Marne-la-Vallée ne se serait pas lancée dans cette aventure.

La mise en place du DUCA a-t-elle eu un impact sur l’Université ?

Je pense que la mise en place du DUCA à l’Université de Marne-la-Vallée a apporté deux nouveautés importantes, la première est la spécificité du public, un public non-bachelier en difficulté d’insertion, et la deuxième est de pouvoir s’appuyer sur l’animation de réseau assurée par l’Association Nationale des Groupements de Créateurs, qui donne une dimension supplémentaire au dispositif. Que les 13 Groupements de Créateurs en activité aujourd’hui soient fédérés régionalement et nationalement nous donne une forme de crédibilité auprès de la Région et des autres partenaires institutionnels.
Nous avons d’ailleurs souligné cet aspect dans un article que nous avons publié dans le cadre de la Première conférence d’intelligence territoriale qui s’est tenue à Gatineau au Québec en octobre 2011 (lire l’article). Cet article avait pour vocation de faire reconnaître l’expérience née à Sénart et implantée à Marne-la-Vallée et de montrer le souci d’ouverture à de nouveaux publics des IUT et des Universités de Créteil et de Marne-la-Vallée, désormais relevant du même PRES (Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur) Université Paris Est.

Quelles sont les perspectives d’avenir pour le partenariat entre l’Université de Marne-la-Vallée et les Groupements de Créateurs ?
Je pense que nous pourrions développer une dimension supplémentaire de recherche-action avec le réseau national des Groupements de Créateurs, en interviewant les acteurs des autres territoires, pour avoir un retour d’expérience au niveau national. J’aimerais par ailleurs pouvoir développer le dispositif sur la Ferté-sous-Jouarre, territoire en difficulté pour lequel le Groupement de Créateurs pourrait représenter une solution locale de formation-action.
Enfin, lorsque le DUCA sera inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), l’Université de Marne-la-Vallée souhaiterait l’expérimenter dans le cadre de l’apprentissage, en partenariat avec des entreprises locales et le CFA Descartes Marne-la-Vallée, avec qui la question a déjà été abordée.


Propos recueillis par Cécile Campy


Pour contacter Christian Bourret : bourret@univ-mlv.fr

Pour être accompagné par le Groupement de Créateurs du Val de Marne :
Contacter Stéphane Briancourt, animateur du Groupement de Créateurs
Mission Locale des Bords de Marne
Tél. : 01 48 80 73 06
Mail : s.briancourt@ml-leperreux.reseau-idf.org
Page Facebook : www.facebook.com/groupementcreateurs.valdemarne


Publié le 11/07/2012

Retour

Association Nationale des Groupements de Créateurs
462, rue Benjamin Delessert
77550 MOISSY CRAMAYEL
tél : 01 64 13 82 79
courriel : info@groupement-de-createurs.fr
Mentions légales | Création site