Les Groupements de Créateurs permettent à toute personne de développer sa propre activité :
association, entreprise, emploi... en savoir plus sur la démarche Groupement de Créateurs
Votre actualité

Pierre Gandossi : "fonder des parcours d’insertion à partir des ressources propres aux personnes".

Pourquoi la Maison de l’Emploi de Rueil-Suresnes a-t-elle souhaité initier le Groupement de Créateurs des Hauts-de-Seine ?
La mission générale d’une Maison de l’Emploi, c’est d’abord de créer de l’activité et de l’emploi. Nous nous étions cependant pas investis jusqu’ici dans le champ de la création d’activité car notre territoire était déjà doté d’initiatives portées par les services de développement économique des municipalités ou par des bénévoles, telles que Coup de Pouce. Coup de Pouce est un réseau local constitué de bénévoles engagés dans la promotion de la création d’activité, qui, forts de leur expérience professionnelle dans le champ commercial, de la gestion ou industriel, mettent leurs compétences au service de créateurs d’entreprise.
Néanmoins, pour accéder aux services de Coup de Pouce ou des autres dispositifs de création d’entreprise du territoire, il faut déjà avoir un projet bien ficelé, voire même un début de financement. Or les publics de la Maison de l’Emploi, du PLIE ou de la Mission Locale (qui font partie du même Groupement d’Intérêt Public) ne parviennent pas toujours à bien formuler leurs idées et ne parviennent donc pas à avoir accès à ces services.
C’est la raison pour laquelle la Maison de l’Emploi a souhaité développer un service complémentaire, en amont des autres dispositifs en place, avec le Groupement de Créateurs. J’ai découvert la démarche par le biais de l’Association Nationale des Groupements de Créateurs (ANGC), qui recherchait une structure souhaitant développer le dispositif dans les Hauts-de-Seine, dans le cadre d’une convention avec la région Ile-de-France et de fonds de revitalisation provenant du groupe Sanofi.
Ce qui nous a plu dans la démarche, c’est qu’on propose aux personnes qui n’ont pas forcément de projet arrêté ni défini, d’essayer de développer leur propre emploi, en se donnant les moyens d’y parvenir. Ainsi, le Groupement de Créateurs s’adresse à un public plus large que les dispositifs classiques d’accompagnement à la création d’entreprise, non seulement parce qu’il n’exige pas d’avoir déjà un projet mûri, mais aussi parce qu’on peut en bénéficier sans avoir de diplôme ni de moyens financiers importants.
Par ailleurs, je trouve que c’est très positif que le Groupement de Créateurs permette à des jeunes non bacheliers d’obtenir le Diplôme d’Université de Créateur d’Activité (DUCA), qui non seulement sanctionne une formation avec des apprentissages mais permet aussi aux personnes d’élaborer un projet réalisable, tangible.
Nous avons donc élaboré le projet et constitué le réseau de partenaires, en veillant à apporter une complémentarité et ne pas concurrencer l’existant. A partir du moment où l’on est convaincu de quelque chose, les choses peuvent avancent rapidement.

Comment s’est déroulée la mobilisation de l’Université Paris Descartes pour la mise en place de la formation DUCA ?
Nous avons naturellement rencontré l’Université implantée sur notre communauté d’agglomération, à savoir l’Université de Nanterre, qui est très intéressée par le projet. Il est d’ailleurs envisagé de mettre en place la formation DUCA avec eux dans les prochaines années. Néanmoins, pour cette année de lancement, nous avons préféré nous appuyer sur l’Université Paris Descartes, qui a déjà une connaissance approfondie du dispositif Groupement de Créateurs. Cette Université vient tout juste de rejoindre les dix universités partenaires du réseau des Groupements de Créateurs mais elle a récemment intégré une professionnelle, Mme Marie-Paule Prudhomme, qui maîtrise parfaitement le dispositif suite à une expérience précédente à l’Université de Bretagne Sud avec le Groupement de Créateurs du Pays de Redon. On a donc opté pour cette solution qui nous paraissait apporter davantage de solidité au projet, sachant que nous débutons nous-mêmes dans le dispositif. Par ailleurs, sachant que le Groupement de Créateurs a une vocation départementale sur l’ensemble des Hauts-de-Seine, le réseau des transports est tel que Paris peut être plus accessible que Nanterre pour les jeunes venant du Nord du département.

Comment est financé le Groupement de Créateurs des Hauts-de-Seine ?
Le dispositif est en partie financé par des fonds Etat dans le cadre de la Maison de l’Emploi, pour les aspects d’ingénierie et de coordination des acteurs de la création d’activité.
Il bénéficie par ailleurs d’une subvention du Conseil régional, qui a récemment voté un dispositif spécifique aux Groupements de Créateurs dans le cadre de sa politique d’orientation et de formation professionnelle, et de fonds de revitalisation du groupe Sanofi, que le Ministère de l’Emploi a contribué à mobiliser, dans le cadre d’une convention signée entre l’ANGC et Sanofi .

Pour finir, quelle valeur ajoutée apporte le Groupement de Créateurs aux publics de la Maison de l’Emploi et de la Mission Locale ?
On ne donne pas assez la possibilité aux demandeurs d’emploi, notamment aux jeunes, de penser à l’entrepreneuriat. La création d’activité est souvent proposée par défaut, quand les personnes n’ont plus d’autre possibilité. Or il ne faut pas attendre que les personnes soient sur le carreau pour leur proposer de créer.
Le dispositif Groupement de Créateurs devrait être mieux connu et plus répandu sur le territoire national, parce qu’il permet de fonder des parcours d’insertion à partir des ressources propres aux personnes, en sécurisant leur parcours grâce au statut de stagiaire de la formation professionnelle pendant la formation DUCA.

Propos recueillis en décembre 2012 par Cécile Campy


Qui contacter pour bénéficier de l'accompagnement du Groupement de Créateurs des Hauts-de-Seine ?

Danielle Le Gall, animatrice du Groupement de Créateurs des Hauts-de-Seine
Maison de l'Emploi / Mission Locale Rueil-Suresnes
13/15 rue Ledru Rollin 92150 Suresnes (près de la Médiathèque)
Accès : Bus 144 depuis la Défense arrêt Estienne d’Orves ou T2, arrêt Belvédère ou Suresnes Longchamp
Tel : 01 41 18 15 86
Email : groupement.de.créateurs.92@gmail.com


Publié le 27/03/2013

Retour

Association Nationale des Groupements de Créateurs
462, rue Benjamin Delessert
77550 MOISSY CRAMAYEL
tél : 01 64 13 82 79
courriel : info@groupement-de-createurs.fr
Mentions légales | Création site