Les Groupements de Créateurs permettent à toute personne de développer sa propre activité :
association, entreprise, emploi... en savoir plus sur la démarche Groupement de Créateurs
Votre actualité

Yasmina et Caroline, volontaires Service Civique au Groupement de Créateurs du Val d'Orge

Pourrais-tu commencer par te présenter et présenter ton parcours ?
Je m’appelle Caroline, j’ai 21 ans. Avant de devenir volontaire Service Civique au Groupement de Créateurs du Val d'Orge (91) au sein de l'association AILE, j’ai obtenu un Bac en Comptabilité et Finances des entreprises. Ensuite j'ai suivi un BTS Banque en contrat d'alternance à la Société Générale. Après j’ai essayé de trouver un emploi, et j’ai fait principalement de l’intérim pendant à peu près deux ans.

Comment as-tu découvert le Service Civique et le Groupement de Créateurs ?
Cela faisait longtemps que je voulais faire quelque chose dans le domaine humanitaire ou associatif, or quand on saisit «humanitaire et associatif» sur Internet, on tombe très vite sur le site du Service Civique, avec des propositions de missions. Je me suis alors dit « pourquoi pas ?", c'est l'occasion de voir ce que je peux faire en dehors du domaine de la banque. Donc je me suis lancée dans le Service Civique pour le Groupement de Créateurs.

Comment se passe ta mission pour l’instant ?
On a mené des actions de sensibilisation à l'entrepreneuriat auprès des jeunes et des partenaires, on a participé à des évènements. Notre semaine se déroule en trois temps : le lundi, c’est plutôt administratif, pour faire le point sur notre action. Cette journée nous permet de préparer ce qu’on va faire, de voir et d’animer la page Facebook du Groupement de Créateurs, de relancer les jeunes qui ont répondu à une enquête sur l'entrepreneuriat, dans le cadre d'un partenariat avec la Mission Locale du Val d'Orge, et d'organiser le reste de la semaine. Ensuite le mardi, on va en intervention au City Bus. C’est un bus que l'agglomération du Val d'Orge a mis en place pour se déplacer directement dans les quartiers prioritaires. On renseigne les habitants sur place sur plein de choses, notamment le Groupement de Créateurs. En général, on est avec quelqu’un de Pôle Emploi ou des services de l'agglomération. Le mercredi, on fait une journée terrain. Le matin, on se prépare, on décide où on va aller, quel public on va viser, et l’après-midi on va sur place, on va sensibiliser les jeunes directement dans les quartiers, ou alors on va à la rencontre des associations pour promouvoir le Groupement de Créateurs, et faire passer l’information au maximum. On participe aussi à des évènements ponctuels, comme le forum de l’emploi ou les marchés.

Est-ce que ta mission de service civique t'a apporté quelque chose ?
Au niveau personnel, j’ai plus confiance en moi pour aller parler directement aux gens. Il faut une certaine aisance relationnelle pour aller parler aux jeunes dans les quartiers, aux gens dans les forums. On est obligé d’apporter une certaine image du Groupement de Créateurs. Tout en rentrant dans la vie active, on essaie d’améliorer ses compétences relationnelles. C'est ça qui est intéressant.

Conseillerais-tu le Groupement de Créateurs aux jeunes ?
Le Groupement de Créateurs apporte beaucoup de choses. Non seulement il va permettre à une personne de mettre en avant ses qualités relationnelles, mais il va l’aider, au niveau de son projet, à savoir où il va, quel est son projet, quelles sont ses idées, quelles sont ses qualités, qu’est-ce qui va faire la force de son projet. C’est super important, avant de commencer, de prendre confiance en soi, de penser que son projet tient la route, d’être un peu entouré. Après, on arrive très vite à un business plan, à des choses plus techniques. Je pense que ça aide de nombreux jeunes à prouver que, finalement, ça va être leur voie, qu’ils vont créer une activité parce qu’ils aiment ça, parce qu’ils sentent qu’ils ont un vrai projet, une vraie envie, un vrai dynamisme. Après la phase d'émergence, ils peuvent faire le DUCA, qui les aide de manière plus poussée à concrétiser leur projet, ou ça peut aussi leur faire prendre conscience que leur projet n'est pas faisable, qu’ils ont d’autres qualités, et qu’ils peuvent se reporter vers une activité salariée.

Propos recueillis en février 2013 par Olivier Ursulet, volontaire Service Civique à l'ANGC


 

Pour contacter le Groupement de Créateurs du Val d'Orge :
Naïke Panga, animatrice du Groupement de Créateurs
Tél : 01 69 04 81 09
Portable : 07 86 62 65 34
Mail : n.panga@aile-emploi.fr
Association pour l'Insertion Locale et l'Emploi (AILE)
138 Rue Gabriel Péri
91 700 Sainte Geneviève des Bois

Pour devenir volontaire service Civique aux côtés des Groupements des Créateurs :
Vous pouvez postuler directement auprès d'Adeline DONDON à l'ANGC : adeline.dondon@groupement-de-createurs.fr

Pour des renseignements sur le statut de volontaire Service Civique, consultez le site de l'Agence du Service Civique.


Publié le 28/03/2013

Retour

Association Nationale des Groupements de Créateurs
462, rue Benjamin Delessert
77550 MOISSY CRAMAYEL
tél : 01 64 13 82 79
courriel : info@groupement-de-createurs.fr
Mentions légales | Création site